RE 2020 : tout ce que vous devez savoir sur cette nouvelle réglementation

Au vu de l’urgence climatique, le Gouvernement souhaite renforcer les mesures concernant la réglementation environnementale. Jusqu’ici les acteurs du bâtiment devaient se référer à la RT 2012. A partir de l’été 2021 c’est la norme RE2020 qui prendra le relais. Alors qu’est-ce qui va changer et qui est concerné ? En tant que constructeur de maison RE 2020 nous éclaircirons toutes ces zones d’ombres avec vous.

Depuis quand ça existe ?

D’après le site écologie.gouv : « La première réglementation thermique a vu le jour en 1974, à la suite du choc pétrolier, avec pour objectif de fixer des limites de consommation énergétique pour les bâtiments résidentiels neufs. ». Ensuite, tous les 10 ans, une nouvelle réglementation est venue améliorer la précédente. L’objectif actuel est vraiment de réduire la consommation énergétique en passant par le chauffage, l’isolation ou les surfaces vitrées. Comme pour chaque nouvelle réglementation, le bénéfice est présent sur le long terme et chaque changement est progressif. Dans les années à venir, le Gouvernement prévoit de plus fortes exigences avec de nouvelles mesures prévues en 2024, en 2027 et en 2030.

Quelles sont les différences entre la RT2012 et la RE2020 ?

Alors que la RT 2012 exige la construction de Bâtiments Basse Consommation (BBC), la RE 2020 quant à elle va au-delà en instaurant les Bâtiments à Energies Positives (BEPOS). Concrètement les nouveaux bâtiments, maisons individuelles comme logements collectifs, doivent produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Pour cela la nouvelle réglementation intervient sur plusieurs usages tels que le chauffage, l’eau chaude, l’éclairage mais aussi les appareils électro-ménagers afin de consommer plus responsablement. La domotique en est un très bon exemple. Cette innovation permet de contrôler à distance les équipements de la maison grâce à son smartphone. Ainsi vous pouvez régler votre chauffage de n’importe où et n’importe quand.

En fonction de tous ces usages réglementaires on peut calculer un seuil de dépenses énergétiques que l’habitat ne doit pas dépasser. Pour la RT 2012 cela revient à 50 kilowattheures d'énergie primaire par mètre carré et par an (kWhep/m2/an) et seulement à 0 kWhep/m2/an avec la RE 2020. La nouvelle réglementation vise donc à atteindre ce résultat peu importe les moyens utilisés pour y arriver. Ainsi chaque constructeur peut utiliser librement les matériaux et les techniques qu’il veut du moment que l’objectif est atteint.

Comme il est écrit sur le site de référence de la norme RE 2020 : « Avec la RE2020 le Gouvernement cherche à la fois à améliorer la réglementation existante – la RT2012 – et à se projeter dans l’avenir en mettant la réglementation au service de nos ambitions climatiques. ». En effet la RT 2012 ne prévoyait pas assez le changement climatique des années à venir. Les futurs épisodes caniculaires sont importants à prendre en compte dès aujourd’hui.

Quels sont les objectifs de la RE2020 ?

La réglementation RE 2020 concerne tous les bâtiments « dont les permis de construire seront déposés postérieurement à l’été 2021 ». Elle comprend la baisse de la consommation énergétique ainsi que la réduction des émissions de carbone dès la construction. Et cela passe par plusieurs étapes :

1) Privilégier les méthodes de chauffage renouvelable comme la pompe à chaleur. Le but est de faire disparaître progressivement les chauffages électriques peu efficaces et ceux qui utilisent les énergies fossiles et le gaz dans les nouveaux logements. A savoir « qu’une maison moyenne existante chauffée au gaz émet près de 5 tonnes de CO2/an, la même maison aux normes RE2020 émettra moins de 0,5 tonne, soit 10 fois moins ! » comme nous le dit le site écologie.gouv.

2) Homogénéiser la manière de construire en utilisant par exemple le bois et les matériaux biosourcés. Ces derniers disposent d’une faible empreinte écologique qui permet de rendre les bâtiments plus résistants aux transformations climatiques notamment lors de fortes chaleurs. L’ossature bois pourrait ainsi devenir la norme pour les constructeurs de maisons individuelles en 2030. En l’état actuel la mixité des matériaux comme le bois et le béton est encouragé.

3) Améliorer les caractéristiques environnementales de tous les matériaux dans le but de les utiliser de manière durable. Cela passe par optimiser la performance et la traçabilité des ressources. Ce travail sera mis en place par les « concepteurs, maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre mais aussi fournisseurs ».

En résumé, grâce à l’entrée en vigueur de la RE 2020, votre facture de consommation énergétique continuera de baisser, les émissions de gaz à effet de serre seront considérablement réduites et les emplois locaux seront valorisés. Malgré toutes les exigences que cela demande, le coût de votre maison sera rentabilisé très rapidement grâce à toutes les économies que vous ferez sur vos factures énergétiques, notamment grâce à une isolation thermique renforcée, des fenêtres de haute qualité, un système de chauffage intelligent… etc.

Si pour la plupart des professionnels du bâtiments la notion d’adaptabilité peut être un frein, chez WOODZ nous n’avons pas attendu que cette réglementation entre en discussion pour prendre les devants. L’environnement et le confort de nos clients sont nos priorités. Pour en savoir plus, prenez rendez-vous avec un conseiller.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous assurer la meilleure expérience. En savoir plus et gérer les paramètres.