Construction bois : hausse des parts de marché dans l’Hexagone

Le chiffre d’affaires de la construction bois s’est élevé à 1,9 milliard d’euros en 2018, soit une hausse de 13 % par rapport à 2016. Le marché de la construction bois prend-t-il son envol ?

Dans le cadre de la construction de nos maisons d’architecte haut de gamme en Ille-et-Vilaine, Maisons Woodz utilise fréquemment le bois, un matériau des plus nobles, économiques et écologiques. À ce sujet, en 2018, le marché de la construction bois a gagné quelques parts de marché. En effet, selon le tout dernier observatoire réalisé par le Codifab, France Bois Forêt et la Cellule Économique de Bretagne, le bois en tant que système constructif représentait 4,3 % de parts de marché pour les logements collectifs en 2018, contre seulement 4 % en 2016.

Construction bois : une hausse modeste, mais pas dénuée d’intérêt

Si le nombre de parts de marché glanées par la filière bois en 2018 n’est pas époustouflant, celui-ci prend plus de relief quand on prend en considération le nombre de bâtiments concernés : 10 700 en 2018 contre uniquement 8 960 en 2016, soit une hausse magistrale de 19 %. Sans surprise, le nombre de maisons individuelles et d’opérations d’extension-surélévation a également augmenté de respectivement 0,7 % et 0,3 % entre 2016 et 2018.

Certes la hausse est relative, mais les acteurs du secteur de la construction bois ressentent une véritable dynamique qui pourrait se matérialiser dans deux ans, dans le cadre de la prochaine livraison de l’étude menée par le trio Codifab, France Bois Forêt et la Cellule Économique de Bretagne. D’ailleurs, force est de constater que les sociétés de première et de deuxième transformation du bois disposent de davantage de moyens que par le passé.

Le bois au cœur des plus gros projets de construction

Si dans l’avenir le bois sera le matériau structurel au centre de toutes les attentions, c’est parce qu’il est sollicité dans le cadre de nombreux projets d’envergure. Ainsi, les infrastructures des Jeux Olympiques d’été de 2024 — qui se tiendront à Paris —, seront constituées de bois à 100 %, et ce jusqu’à R+8. Les permis de construire devraient être déposés courant 2020 pour une livraison des immeubles en 2023.

Autre projet colossal : la pose d’une nouvelle charpente en bois pour Notre-Dame. Si selon les professionnels de la filière bois, la pose de la charpente ne sera l’affaire que de quelques semaines, toutes les régions françaises seront sollicitées dans un grand effort national. Pour finir, rappelons que l’ossature demeure le système constructif le plus utilisé (à hauteur de 84 % pour les maisons, 83 % pour les bâtiments collectifs et 75 % dans le tertiaire).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous assurer la meilleure expérience. En savoir plus et gérer les paramètres.